Rechercher
  • Steve - Ani'coach

Parlons du chiot (suite) : Le choix du chiot đŸŸ

Ce que la plupart des gens ignorent : le stress engendré par la femelle peut avoir des répercussions sur les émotions de sa descendance et ainsi influencer les comportements des chiots. Les expériences vécues par la femelle pendant la gestation vont avoir une influence sur la vie des chiots.


Ce paragraphe en dit LONG sur l’importance de bien choisir un chiot et son Ă©levage. L’influence sur le dĂ©veloppement et l’équilibre du chiot, notamment sur l’orientation de son Ă©tat Ă©motionnel est directement impactĂ©e par son environnement dans lequel il Ă©volue.


Exemple : Une mĂšre stressĂ©e qui aboie tout le temps dans un environnement pauvre en stimulation, accentuera les chances d’engendrer des chiots plus rĂ©actifs, craintifs, avec des problĂšmes de gestion Ă©motionnelles


Rebelle - AMSTAFF de 3 mois


Le choix de la race est dĂ©terminant pour la suite de votre vie avec votre compagnon. C’est rĂ©ellement important de bien choisir sa race, s’assurer que notre mode de vie correspond bien. On n’achĂšte pas une « robe », une morphologie sĂ©duisante, une couleur. On n’achĂšte pas, on adopte un ĂȘtre vivant qui va partager notre vie pendant 13 Ă  16 ans en moyenne. On va devoir composer avec les traits spĂ©cifiques liĂ©s Ă  sa race, aux besoins de l’animal et surtout Ă  son individualitĂ©.


La pandĂ©mie, les contacts sociaux et les chiots...đŸ˜·


Depuis le dĂ©but de la pandĂ©mie et avec le confinement, les gens sont de plus en plus en manque de contacts sociaux et plusieurs se tournent vers l’adoption d’un animal de compagnie. C’est particuliĂšrement vrai pour les chiens. Pensez-vous Ă  adopter ? Sachez que certaines personnes malhonnĂȘtes pourraient en profiter Ă  vos dĂ©pens. La prudence est de mise. 😱

Nombreux sont ceux qui ont adoptĂ© un chien ou qui pensent Ă  adopter prochainement. L’engouement est tel que les refuges et les Ă©leveurs Ă©thiques ne fournissent pas Ă  la demande. Chez les Ă©leveurs responsables et consciencieux, les listes d’attente sont parfois longues (jusqu’à 1 Ă  2 ans) avant d’obtenir un chiot. Or actuellement, certaines personnes peu scrupuleuses ont flairĂ© la bonne affaire et abusent sans vergogne des futurs propriĂ©taires et aussi des animaux.


À qui cela profite-t-il actuellement ? À ceux qui font de l’élevage clandestin et non Ă©thique, aux Ă©leveurs de « fond de cour » et aux propriĂ©taires d’usines Ă  chiots 😡. Bref, Ă  tous ceux qui font de l’élevage de chiens dans des conditions bien infĂ©rieures aux normes et oĂč les animaux sont produits Ă  la chaĂźne, sans respect pour leur bien-ĂȘtre 😞. À ceux qui veulent faire du profit au dĂ©triment des animaux et qui gonflent actuellement les prix đŸ€‘. Probablement aussi Ă  ceux qui se fournissent en animaux venus de l’étranger... En juin 2020, des dizaines de chiots ont Ă©tĂ© retrouvĂ©s morts Ă  l’aĂ©roport Pearson de Toronto lors d’un vol en provenance d’Ukraine. Il y a sans doute des liens Ă  faire, ici. (Source et information : https://www.ladepeche.fr/2020/06/20/canada-des-dizaines-de-chiots-retrouves-morts-dans-un-avion-a-cause-dhorribles-conditions-de-transport,8941608.php)


Les animaux issus de ce genre de pratique sont surexploitĂ©s et reproduits sans Ă©gard aux standards de race ou Ă  la bonne gĂ©nĂ©tique. Ils sont souvent Ă©levĂ©s dans des conditions qui ne permettent pas une bonne socialisation primaire du chiot et qui ne stimulent pas adĂ©quatement le dĂ©veloppement social, cognitif et Ă©motif de l’animal. Rien pour aider Ă  devenir un chien Ă©quilibrĂ© ! Chiots d'Ă©levage en batterie : Source FranceSoir


Faire un choix Ă©thique


❌Il faut donc Ă©viter d’acheter un chiot issu d’un tel Ă©levage et arrĂȘter d’encourager ce genre de commerce Ă  tout prix.

✅Il faut acheter aux Ă©leveurs Ă©thiques et responsables, et avoir l’Ɠil pour le faire. 👉Mais comment reconnaĂźtre ces vendeurs sans scrupules et les diffĂ©rencier de bons Ă©leveurs Ă©thiques et consciencieux ? Pas facile de savoir avec qui on fait affaire en consultant un site internet ou en parlant avec quelqu’un au tĂ©lĂ©phone. Posez plus de questions et soyez suspicieux.

Buddy - Golden Retriever de 3 mois


❌Quel serait le portrait type de ce genre de vendeur sans vergogne ? Il offre souvent plusieurs races de chiens plutĂŽt qu’une seule. Il vous fournit un chiot presque sans problĂšme, dĂšs que vous le dĂ©sirez. Sa liste d’attente n’est pas longue...


❌En gĂ©nĂ©ral, il vend ses chiots sur internet, sur Leboncoin et sur d’autres plateformes, dans les marchĂ©s aux puces ou dans certaines animaleries. Il vous fera un « discours » de vente plutĂŽt que de vous questionner Ă  fond. Il ne vous fait pas passer d’entrevue pour savoir si vous serez un bon propriĂ©taire pour son chiot et si vous vous entendrez l’un avec l’autređŸ˜šđŸ€”.


❌Il refuse aussi de vous laisser entrer dans l’élevage (ou la maison) pour que vous puissiez voir la mĂšre et toute la portĂ©e de chiots. Vous ne pourrez pas non plus voir dans quelles conditions vivent les animaux. Pour berner les gens, il peut mĂȘme aller jusqu’à vous donner l’impression que ses animaux sont Ă©levĂ©s dans une famille en prĂ©sentant des photos de jolis chiots sur un divan ou avec un enfant.

✅Ceci Ă©tant dit, retarder votre projet d’adoption d’un chien pourrait ĂȘtre une solution 😉!



Ne vous mĂ©prenez pas sur la « personnalitĂ© » des chiots Ă  l’élevage.

La plupart des visites prĂ©-adoption se font Ă  des pĂ©riodes enclins aux contacts « positifs » avec les chiots. Ce n’est pas reprĂ©sentatif de ce qu’ils seront. Ils sont dans une phase oĂč tout est Walt Disney pour eux. Tout est chouette !


Nova et Lili - Cavalier King Charles de 4 mois


Scientifiquement 🧐 (je sais ça va ĂȘtre barbant pour certains mais c’est importantđŸ€“) : Ils sont dans la pĂ©riode la plus favorable Ă  la socialisation (elle se situe entre 3 Ă  5 semaines). Le chiot est attirĂ© par tout ce qui est nouveau, c’est-Ă -dire par tous les individus, quelle qu’en soit l’espĂšce. Le chiot s’attache Ă  toutes les espĂšces qu’il rencontre. Il apprend des individus avec lesquels il communique Ă  cette pĂ©riode.

A partir de cinq semaines, les expĂ©riences doivent ĂȘtre positives pour participer Ă  la socialisation car dĂ©bute la phase d’aversion en mĂȘme temps que dĂ©croĂźt le phĂ©nomĂšne d’attraction de l’inconnu.

A partir de douze Ă  quatorze semaines, l’aversion, ou la peur de ce qui est inconnu, dominent et la socialisation devient beaucoup plus difficile. C’est pourquoi, il est important que toutes les espĂšces auxquelles on souhaite socialiser un chiot soient prĂ©sentes dans son environnement et qu’il puisse interagir avec elles dĂšs le dĂ©but de la pĂ©riode de socialisation et avant douze Ă  quatorze semaines d’ñge.


Je vais vous donner un exemple, totalement aberrant, de la visite prĂ©-adoption avec nos enfants. 😜.

Si votre enfant de 2 ans se met Ă  arracher toutes les tĂȘtes, bras et jambes de ses peluches
 peut-on supposer qu’il sera serial-killer quand il sera grand et aimera dĂ©membrer les gens ? 🧐 Ce n’est pas l’analogie la plus douce
 mais l’idĂ©e dans cet exemple absurde est de bien prendre conscience qu’on peut avoir un « fragment » de tempĂ©rament qui peut laisser place aux interprĂ©tations, mais on ne peut en aucun cas se projeter sur des tendances comportementales (hyper social, calme, nerveux etc.
).


Vous ĂȘtes en droit de demander les mĂ©thodes, l’approche de l’intervenant avec lequel vous souhaitez collaborer. Être un professionnel ne nous donne pas lĂ©gitimitĂ© sur vous et votre compagnon. Les mĂ©thodes peuvent diffĂ©rer et la vision de la bienveillance et du positif est subjective (mais ça, c’est un autre dĂ©bat 😉). Discutez, posez des questions, vous ĂȘtes dĂ©cisionnaires de la maniĂšre dont va ĂȘtre gĂ©rĂ©e votre relation avec votre compagnon.


Je suis Ă  votre disposition et serai ravi de pouvoir vous aider. En attendant, rien n'est une fatalitĂ©, il n'y a pas de magie, juste le fruit d'un travail et d'une collaboration pour retrouver ou crĂ©er (si c’est un chiot) une relation harmonieuse avec votre compagnon.

Toutes les illustrations de cette article (sauf les chiots en cage) sont des loulous dont j'ai eu le plaisir de travailler avec leurs adoptants đŸ€— Sources : Francesoir pour la photo des chiots en cage. Une partie d'un article d'Annie Ross du journal de MontrĂ©al et mon expĂ©rience 😉


Suivez-moi : Facebook : https://www.facebook.com/SteveAniCoach

Instagram : https://www.instagram.com/anicoach_comportementaliste/

Site internet : https://www.anicoach.fr/


Steve, Ani'Coach, Coach en relation Homme Chien & Chat.


Tout droits réservés, texte ©Ani'Coach



303 vues0 commentaire